Sign in to follow this  
JCDUCE

JV.com de sortir sa petite preview de BF1943.

Recommended Posts

Rangers aux pieds et casque lourd sur la tête, nous nous sommes rendus chez DICE, à Stockholm pour mettre enfin la main sur Battlefield 1943. Remake inutile ou preuve flagrante que les bons concepts ne meurent jamais ?

battlefield-1943-pc-00b.jpg
Avec Battlefield 1942 sorti en septembre 2002, l'éditeur américain Electronic Arts avait offert ses lettres de noblesse au jeu de tir en ligne et en équipe. En fait, ce titre ayant la Seconde Guerre mondiale comme cadre constituait sans aucun doute le premier pas en avant significatif du genre depuis le lancement de celui qui en avait jeté les fondations : Counter-Strike. L'un des éléments les plus caractéristiques de Battlefield tenait à l'utilisation du matériel dont disposaient les soldats durant ce conflit. Ainsi les joueurs n'étaient plus condamnés à se déplacer à pied. Ils pouvaient grimper dans des tanks ou des Jeeps voire prendre l'air aux commandes d'un chasseur.

battlefield-1943-pc-010.gifPapy Boyington is alive.

Pour ceux qui l'ignorent, précisons que Battlefield 1943 est une sorte de remise à jour de BF 1942 plus particulièrement destinée au marché parallèle mais sans doute bientôt principal que représentent les titres disponibles en téléchargement. Le moins qu'on puisse dire, c'est qu'en débarquant dans Battlefield 1943, on se retrouve en pays de connaissance. Rien ne semble avoir vraiment bougé depuis la première mouture du jeu, ou si peu. Graphiquement déjà, on sent bien que les années ont passé. Les couleurs sont plus vives. De leur côté les textures sont à la fois plus variées et plus précises. Mais quoi de plus normal ? Puisqu'on en est au rendu graphique, il est temps de corriger une approximation dont nous nous étions faits l'écho. Non, Battlefield 1943 n'a pas grand-chose à voir avec le très cartoon Battlefield Heroes. L'aspect de BF'43 est infiniment plus sérieux, c'est indéniable. Et puis BF'43 est un FPS tandis que BF Heroes est un jeu utilisant une caméra à la troisième personne. Donc, c'est décidé, on arrêtera cette comparaison scabreuse.

battlefield-1943-pc-011.gifUn bombardement aérien... Ni plus, ni moins.

La partie commence par le choix du soldat dont on souhaitera enfiler le treillis. Les deux camps, Américains contre Japonais, proposeront trois classes différentes : le fusilier, le mitrailleur et le sniper. Chacun d'entre eux disposera d'une arme lourde spécifique : grenades, bazookas et charges explosives capables de détruire un tank ou de raser un bâtiment. Sachez que Battlefield '43 s'appuie sur le même moteur que Battlefield Bad Company2, c'est-à-dire une version améliorée de Frostbite. En clair, il sera possible de réduire une maison en gravats ce qui s'avérera très pratique au cas où des malfaisants vous canarderaient de l'autre côté d'un bâtiment en se croyant totalement à l'abri. Mais, en toute franchise, c'est un aspect des choses que nous n'avons pas pu franchement apprécier dans la mesure où les parties de Battlefield 1943 donnent davantage l'envie de défendre sa peau que de se livrer à des expériences saugrenues. S'il est vrai qu'on se cherche un peu sur les grandes cartes, surtout si comme nous vous y jouez à 6 contre 6, on peut vite entrer dans le vif du sujet grâce aux différents véhicules. Les chasseurs disponibles sur les bateaux au large, les tanks et les Jeeps sont autant de moyens de transport mais aussi des outils très efficaces pour attenter à l'existence de l'avatar de son prochain.

battlefield-1943-pc-012.gifEt le plus beau, c'est que le drapeau américain reste imperturbable.

En ce qui concerne les véhicules, Battlefield 1943 n'innove qu'avec l'apparition de bombardiers. Pour activer cette option, il faut s'emparer d'un bunker puis donner l'ordre de lancer l'attaque. A ce moment, trois gros porteurs aux soutes remplies jusqu'à la gueule apparaissent à quelques kilomètres de l'île qui sert de cadre à la bataille. A ce moment, le joueur qui a donné l'ordre peut prendre les commandes de ces géants. Rien de bien technique non plus. Il s'agit de les aligner avec un objectif en les déplaçant sur la droite et la gauche en caméra arrière. On peut également se téléporter au poste de bombardier. L'oeil dans le viseur, on attend que la croix soit sur les bâtiments ennemis puis on largue tout. En un passage, ces bombardiers sont capables de complètement détruire l'un des avant-postes dont il faut s'emparer pour remporter la victoire, y compris ceux qui auraient le malheur de se trouver au mauvais endroit, au mauvais moment.

battlefield-1943-pc-013.gifLe calme avant la tempête...

De ce premier essai qui s'est déroulé sur Xbox 360, il ressort un sentiment de "fun immédiat". On comprend vite ce qu'on attend de nous et, par exemple, qu'il vaut infiniment mieux jouer en équipe que chacun pour soi. Autre point qui pourrait assurer un certain succès à cette nouvelle mouture : il n'est pas difficile d'y faire mouche. Pas besoin d'un doctorat en maniement de la manette pour régler leur compte à vos ennemis, même si vous êtes plutôt un adepte des jeux de tir à la première personne sur PC et, donc, plus habitué au tandem clavier/souris qu'à la manette. Seule ombre au tableau : les producteurs n'ont toujours pas voulu nous dire quel serait le prix de ce Battlefield 1943. Seul indice, la déclaration du producteur en chef Patrick Liu qui nous a déclaré que ce serait "un prix compétitif". Cela veut-il dire "aligné sur les autres" ? A suivre...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this